Cela fait bien 10 ans que j'utilise cette technique pour récupérer toutes mes pâtes vieillies et durcies, laissées pour compte....

Je gardais cette manière de faire pour moi car je la trouve un peu risquée et parce qu'elle demande un peu d'attention, de mesure et d'habitude. Mais elle marche pas mal et permet de sauver de la poubelle, de la pâte que, personnellement, je vénère :). je ne sais pas mettre un morceau de pâte crue dans la poubelle !!!!

Au cours d'une longue conversation téléphonique et sous la torture (euh non, je blague), j'ai refilé mon tuyau à Olga Nicolas qui, après expérience, m'a affublée du surnom de "géniale Josie". Non, non, ne croyez pas que ça me gène, j'aime bien qd on dit que je suis géniale :) et surtout si c'est Olga qui le dit car franchement, je suis toujours bluffée par ses innovations et ses bricolages. Elle souhaitait que je fasse un tutoriel mais franchement, je crois que c'est loin d'en valoir la peine, ce n'est qu'une petite astuce.
Et je ne suis surement pas la seule à pratiquer de cette manière.

Depuis que je travaille la pâte polymère, j'accumule des morceaux de pâte, des restes de pains que je conservais dans des sachets hermétiques. Et depuis que je suis allée en stage avec Mathilde Colas, j'utilise sa manière de ranger les restes. Je les classe  par couleur dans de petites boîtes  à chocolats, métalliques, d'une marque connue. Il m'a fallu un peu de temps pour vider toutes ces boîtesde leurs chocolats (et je me suis faite un peu aider) et heureusement que je l'ai fait à cette époque, parce que maintenant, avec mon diabète, il m'est interdit d'y plonger la main.

Tout ces restes de pâte, durcissent tranquillement dans la boîte par manque d' envie de les conditionner. Alors, de temps en temps, je les réhabilite.

 

P1100293

 

Je regroupe tous les bouts d'une couleur approchante, je les découpe en petits morceaux d'égale taille et je les mets dans un récipient en verre ou en porcelaine. Ce récipient  doit être réservé à cet usage et ne doit plus être utilisé à des fins alimentaires.

P1100294

 

Et là, je vais dans ma cuisine et je dépose le récipient dans mon four micro ondes.

Alors là....je sens vos cheveux se dresser sur votre tête et j'imagine que vous vous dites que je vais avoir besoin de soins auprès d'un psychiatre ou qq un du genre. Oui, c'est surement un peu vrai d'autant plus qu' il n'est pas adapté selon les modes d'emploi des pains de pâte, de cuire la pâte au micro ondes. A raison ....je ne vous conseille pas d'essayer !!!!

Je mets mon micro ondes en route pour une dizaine de secondes puissance max (on peut surement faire moins fort mais le mien a trente ans et est bloqué sur cette puissance).

Le temps écoulé, je sors mon plat et je teste l'état de la pâte. Elle doit être un peu molle mais pas trop. En fait, elle doit être comme la pâte d'un pain que vous venez d'acheter. Si elle n'est pas encore assez molle, je remets une dizaine de secondes.


Evidemment le temps nécessaire au ramolissement peut varier selon la puissance de votre four. C'est à vous de faire votre propre expérience.

Par contre, il ne faut pas imaginer que si vous laissez un peu plus longtemps, ce sera encore plus mou. Dans ce cas,vous allez atteindre très vite la température menant à une polymérisation et surtout à un "cramage". Je ne vais pas vous faire un cours sur l'effet des ondes sur les monomères et leurs liaisons....La pâte va durcir, puis des morceaux vont se former et vous risquez même une émanation de vapeurs toxiques et de vous brûler en sortant la pâte du four. 

DONC, ON FAIT SUPER GAFFE quand on affiche le temps de passage au four. Personnellement, je préfère mettre un temps court, puis remettre un peu une fois, voire deux, si besoin putôt que de tout cramer.

A la sortie du four, il ne reste qu'à amalgamer les morceaux à la main,  les passer dans la machine à pâte et  les utiliser comme vous le souhaitez (A ce stade la pâte doit être tiède et vous ne devez pas vous brûler toutefois, il faut quand même faire attention) 

Si vous avez peur que quelques émanations subsistent dans votre four, je vous conseille de le faire  qd vous êtes seul dans la pièce et de laisser ensuite la porte du four ouverte un moment. Vous pouvez aussi recouvrir votre récipient avec du film alimentaire. Les risques sont minimes compte tenu aussi du fait que vous n'allez pas pratiquer cela tous les jours. Personnellement, je le fais  deux fois dans l'année.

 

P1100296

P1100297

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je fais des plaques que j'emballe dans du papier cristal ou des feuilles pour conservation des confitures (merci à Marie France Tournat pour l'astuce) que je range dans des boîtes ou cartons.

 

P1100298

 

 

 

P1100299

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette technique demande un peu de doigté et d'habitude et peut être dangereuse si vous ne suivez pas mes conseils.  Je décline toute responsabilité si vous faites n'importe quoi.  Si vous ne vous sentez pas d'essayer, rien ne vous oblige à le faire. Il existe plein d'autres techniques décrites sur le net , peut-être moins risquées mais aussi moins rapides.

Si vous essayez, faites moi part de votre expérience surtout si ça ne fonctionne pas pour vous. Commencez par essayer avec des pâtes que vous n'aimez pas pour vous faire la main car si vous ratez,  vous aurez moins de regrets.

Cette manière de faire fonctionne moins bien avec les pâtes translucides du fait de leur composition différente des autres pâtes.

Il ne faut pas non plus mettre dans le four despâtes contenant du métal, ça peut paraître évident mais il faut tout de même y penser.